ASSOCIATION DE DEFENSE DE LA STATUE DE SAINT JEAN-PAUL II
   ASSOCIATION DE DEFENSE DE LA STATUE DE SAINT JEAN-PAUL II

Chers amis

Chers Amis

Au nom du bureau je vous présente tardivement  tous mes vœux pour 2018, 

que l’année nouvelle nous permet de trouver une solution satisfaisante pour conserver l’intégralité de l’œuvre, bien sûr avec sa croix,

et restant visible de la rue.

 On s’oriente vers un déplacement de la statue d’environ 25 mètres sur un terrain appartenant à l’Evêché, solution que Monseigneur  Centène  évêque  de Vannes  accepterait mais qui est onéreuse. Cette solution permettra effectivement en principe d’éviter les contentieux possibles.

 

 Le bureau s’est réuni le 4 Janvier 2018 et a décidé d’aider l’Evêché qui n’a pas effectivement les moyens de financer le déplacement difficile mais possible de l’œuvre. Nous sommes, pour le moment,  dans l’ignorance du coût exact de cette opération  mais grâce à votre générosité, nous avons la possibilité de le faire. Le but de l’association serait atteint dans l’esprit de sa création, si ce n’est dans sa forme.  On peut espérer effectivement qu’enfin le bon sens permettra de gagner ce combat légitime de la défense de nos racines chrétiennes ; c’est pourquoi cette proposition du bureau est soumise à votre approbation. Je vous propose de nous répondre soit à notre adresse mail soit à l’adresse postale du siège de notre association.

 

Nous gardons en réserve la proposition de rachat du terrain à la ville de Ploërmel pour le cas où il y aurait un nouveau rebondissement ou changement de cap  du maire. Entre temps nous avons pris de très bons avocats pour suivre cette opération,  éventuellement jusqu’au niveau Européen.

Dès que cette affaire sera réglée, s’il reste un capital disponible, nous vous proposerons le moment venu son affectation.

 

Le bureau, Hervé de CHARETTE le président, Stéphane JAN  le trésorier et les militants bénévoles de Ploërmel qui nous aident à animer notre Association vous présentent  encore une fois tous leurs vœux

pour vous-même vos familles

et pour la cause.

 

    Paul ANSELIN                                                          

Secrétaire général                                                 

         Ploërmel, le 17 Novembre 2017

 

ASSOCIATION DE DEFENSE DE LA STATUE                                                                                                                               DU PAPE SAINT JEAN PAUL II

                14 rue du Clos Hazel

                    56800 – Ploërmel

               anselin.p@wanadoo.fr

 

 

 

Chers amis,

 

 

 

Vous avez sans doute appris la triste nouvelle de la décision du Conseil d’Etat concernant la statue de St Jean Paul II à Ploërmel : l’instance suprême a conclu qu’il fallait enlever la croix.

 

Ma première réaction est évidemment une réaction de grande tristesse et de peine. Enlever une croix en Bretagne ne s’est jamais fait ; la Bretagne est une terre aux racines chrétiennes, un christianisme tolérant et généreux. Cette décision est invraisemblable même si le Conseil d’Etat s’appuie strictement sur le droit mais il n’a pas pris en compte une circulaire d’application de la loi de 1905 qui préconisait d’agir avec discernement en tenant compte des circonstances locales.

 

Le Conseil d’Etat n’a pas tenu compte, ni de l’Histoire, ni de la tradition, ni de la problématique du danger pour la paix publique. On ne fera croire à personne que la présence de cette croix met en danger cette dernière. Il y a sans doute des dangers plus imminents dénoncés notamment par Madame Elisabeth Badinter et le philosophe académicien Alain Finkielkraut.

 

Va-t-on enlever les croix qui sont sur les monuments aux morts érigés après la Grande Guerre ou celle qui est sur le monument aux morts de Plumelec à côté de Ploërmel et qui rend hommage aux résistants et aux parachutistes de la France Libre,  morts pour la France dans les combats de St Marcel : Le Vercors breton !

 

Au-delà de l’inspiration politique qui était la mienne, lorsque j’ai demandé à mon ami Zurab Tsereteli d’ériger cette statue de Jean-Paul II, c’était d’abord un hommage au tombeur du communisme avec, bien entendu, la force de l’Eglise catholique de Pologne. Ce qui était la meilleure réponse apportée à la fameuse phrase prêtée à Staline « Le Pape, combien de division ? » Au-delà de cet aspect, mettre une croix au-dessus d’un pape m’a paru tout à fait normal car c’est associer le symbole et la fonction. Il y a           aussi un problème culturel qui est fondamental : enlever cette croix c’est s’attaquer à une partie de notre culture.

 

La cause majeure de cette décision est la carence de la mairie de Ploërmel qui, malgré nos demandes insistantes, a refusé de vendre le terrain à l’association « Touche pas à mon Pape » ou à une congrégation religieuse ce qui aurait réglé très probablement le problème.

 

Je ne fais pas de procès d’intention au maire de Ploërmel mais néanmoins je note qu’il a fallu un rappel du Conseil d’Etat pour qu’il daigne préparer un mémoire en défense, qui est arrivé évidemment au dernier moment, après les conclusions du commissaire du gouvernement du Conseil d’Etat.

 

Aux dernières nouvelles, le maire de Ploërmel, enfin, propose de vendre le terrain à une association privée.

 

Nous appuyons sans restriction cette démarche avec tous nos moyens s’il va jusqu’au bout dans cette voie. Il a un contact avec des chefs d’entreprises chrétiens de la Région Bretagne qui pourraient dans un premier temps se porter acquéreurs de cette fameuse parcelle avec notre appui financier et juridique.

 

 

 

Je dois rencontrer le sculpteur très prochainement pour lui faire le point de la situation. Avec notre avocat, nous explorons toutes les voies de recours : Cour Européenne des Droits de l’Homme et autres instances françaises.

 

Dans un premier temps, nous attendons vos réponses par écrit ou par mail pour nous faire part de votre réaction.

 

Dès que la décision sera prise, je vous communiquerai et notamment pour les généreux donateurs, les comptes de l’association certifiés par un commissaire aux comptes ; nous avons encore la possibilité de racheter le terrain et de financer un avocat, la trésorerie de l’Association le permet.

 

Nous envisageons d’organiser en décembre une grande manifestation paisible pour marquer notre détermination : une manifestation œcuménique avec des représentants des religions monothéistes qui viendront nous dire que pour eux la présence d’une croix sur la statue de Saint Jean-Paul II ne choque pas car ils savent bien, qu’ils soient juifs ou musulmans, que les racines de la France sont chrétiennes, et plus spécialement celles de la Bretagne marquée par le catholicisme.

 

Je suis obligé de vous mettre en garde contre les tentatives de récupération qu’on a pu observer sur les réseaux sociaux, de partis politiques et surtout de groupuscules dont l’inspiration n’a rien de chrétienne mais qui s’apparentent plus à un extrémisme qui n’est pas notre référence. Ils ont commencé à faire de pétitions pour protester. Vous connaissez l’association, faites savoir autour de vous que nous désavouons ce genre d’initiatives. La seule façon de faire à nos yeux est d’appuyer la démarche de votre association « Touche pas à mon Pape » présidée par Hervé de Charrette en y adhérant. Cette association, tout en étant très déterminée, refuse toute guerre de religion, prétexte à des excès qui pourraient s’avérer dramatiques pour notre pays. La guerre des communautés recherchée par les fondamentalistes islamistes déboucherait sur un drame national. Je ne parle pas des propos délirants de certains commentaires sur les réseaux sociaux, des propos hystériques.

 

Encore une fois : Attention Danger ! Ne tombez pas dans le panneau nous vous en supplions ! Mais, pour autant, ne doutez pas de notre détermination à nous battre jusqu’au bout.

 

 

 

Paul Anselin

Secrétaire Général de l’association « Touche pas à mon Pape »

Saint-Cyrien

Colonel de Réserve de Parachutistes

Croix de la Valeur Militaire - 5 citations

Commandeur de la Légion d’Honneur

Retraité du Corps Préfectoral

Ancien Maire de Ploërmel pendant 31 ans

 

                                                                                            

 

 

 

 

PS 1 : Il est proposé que la qualité des membres de l’Association soit donnée à tous ceux qui ont participé financièrement (donateurs) et que la cotisation pour les nouveaux adhérents soit fixée à 10 € pour l’année 2018. Nous allons modifier les statuts en ce sens.

 

PS 2 : Afin de faciliter notre dialogue permanent, voici les coordonnées de notre Facebook « Paul Anselin », vous pourrez ainsi dialoguer directement avec moi sans passer par la procédure de réponse écrite.

https://www.facebook.com/paul.anselin

 

 

 

 

 

Ploërmel, le 15 novembre 2017

 

 

 

Communiqué de presse

 

 

      On apprend que Monsieur Cabas, délégué départemental du parti Debout la France, organiserait une manifestation devant la statue de Jean-Paul II, pour protester contre la décision du Conseil d’Etat d’enlever la croix.

 

Les Ploërmelais connaissent son itinéraire politique : de l’ultra-gauche à Debout la France, demain chez Mélenchon ou avec Marine Le Pen : c’est dire la fiabilité du personnage.

 

Nous dénonçons formellement cette tentative de récupération politicienne minable.

L’Association « Touche pas à mon Pape », seule détentrice de la légitimité pour défendre la statue, avec la municipalité de Ploërmel (si elle veut bien passer des bonnes intentions à l’action) dénonce formellement de tels agissements qui portent préjudice à la cause.

 

Elle recommande donc de s’abstenir de participer à cette parodie minable et demande de le faire savoir autour de vous.

 

Paul Anselin

 

Secrétaire Général de l’association « Touche pas à mon Pape

 

 

 

 

 

Lettre à la presse

 

En tant que responsable de la mise en place de la statue du Pape St Jean Paul II et en tant que secrétaire général de l’Association

« Touche pas à mon Pape », je vous serais très obligé de bien vouloir publier la mise au point suivante.

 

Je trouve extrêmement regrettable, voire condamnable, les tentatives de politisation dont fait l’objet la croix de la statue. Ceci est valable pour M. Dupont-Aignant comme pour Mme Morano, qui elle, rajoute à ces tentatives de récupération politique un appel à des fonds, ce qui est proprement scandaleux. Ceci n’est rien à côté des tentatives de récupération par des groupuscules dont l’inspiration n’a rien de chrétien et nous le savons bien.

L’Association n’est en rien responsable et n’a aucun moyen pour s’opposer à ce genre de comportement. Les Ploërmelais connaissent sa position qui date d’ailleurs des manifestations contre la décision du tribunal administratif de Rennes où un petit groupuscule voulait contrôler l’opération, mais qui a été immédiatement marginalisé.

Pour autant, faut-il ne rien dire ? Assurément non car, ce serait encourager les sentiments laïcistes qui vont à l’encontre de la laïcité véritable. La solution est évidemment, comme nous l’avons demandé il y a trois ans, mais M. Le Diffon a refusé de nous entendre, de vendre le terrain à une association privée, ce qui supprimerait l’objet du pseudo délit, sans pour autant empêcher les recours de deux Ploërmelais bien connus et d’un certain nombre de groupuscules qui ne représentent absolument rien en Bretagne, et qui font commerce de la défense de la laïcité, à laquelle ils ne comprennent ne comprennent d’ailleurs pas grand-chose. Aux dernières nouvelles M. Le Diffon serait d’accord pour vendre le terrain.

Faut-rappeler que des croix ont été érigées sur l’espace public, après 1905, même après la seconde guerre mondiale ? La croix sur le monument au morts de Plumelec honorant les parachutistes et les résistants tombés dans les combats de Saint Marcel et la petite croix érigée à côté du tunnel qui commémore l’assassinat par les nazis de deux jeunes de la région.

Effectivement les Ploërmelais ont raison, il y a d’autres problèmes à régler dans notre commune, notamment celui de l’hôpital qui est très grave et celui du développement économique qui est fondamental. Toutefois, à toute chose malheur est bon, on n’aurait pu s’en dispenser bien entendu et moi en premier, mais on parle beaucoup de Ploërmel dans cette opération et ce n’est pas au désavantage de la cité du Duc.

 

Paul ANSELIN

 

 

Manifestation

 

L' association Touche pas à mon pape qui a quelque légitimité organisera le moment venu une manifestation œcuménique pour La Défense de la Statue . Toute autre action improvisée même si elle part d'une bonne intention ne peut que nuire aux démarches en cours et  ne recueillera pas notre approbation.
Paul ANSELIN. SG de l'association

 

Attention aux récupérations politiques !!!

 

 

     

 

 

 

    Il n’est pas dans le pouvoir de l’association d’empêcher celles et ceux qui veulent faire signer des pétitions pour défendre la statue de Jean Paul  II et sa croix.

Toutefois, nous pensons que la meilleure façon d’agir est d’appuyer l’association « touche pas à Jean Paul II » qui fonctionne légalement avec un bureau et un commissaire aux comptes depuis 2015. Notre association est forte de la légitimité donnée à ceux qui ont participé à la mise en place de la statue.

Nous remettons en garde toutefois, celles et ceux qui, de bonne foi, veulent participer en signant une pétition, de veiller à s’assurer des auteurs.

Nous n’avons rien de communs avec des groupes extrémistes ne représentant pas notre culture et nous condamnons fermement les tentatives de récupération, notamment par madame Nadine Morano, qui débarque dans ce combat alors, qu’elle ne s’est jamais manifestée auparavant et qui, impudeur suprême, demande des dons pour encourager son action politique. Ceci est scandaleux, il nous appartient de lui dire fermement.

Ces récupérations politiques ne peuvent que nuire à la cause, nous invitons les auteurs à la pudeur ; s’ils insistent, ils seront dénoncés encore plus fermement.

 

Paul Anselin

le 6 novembre 2017

 

Ensemble, n'ayons pas peur !!

                   On ne lache Rien !

Les dernières nouvelles

de notre combat

 

 

   La libre pensée du Morbihan et les deux communistes de Ploërmel, nostalgiques sans doute de Joseph Staline un des plus grands démocrates du 20° siècle ont donc fait appel en Conseil d’État de l’arrêt rendu par la cour administrative d’appel de Nantes, qui avait cassé le jugement du tribunal administratif de Rennes, lequel avait déclaré illégale la décision du conseil municipal de Ploërmel portant sur le don de l’œuvre du sculpteur Zurab Tsereteli à la ville de Ploërmel.

Il est vrai que le mémoire en défense, préparé par la municipalité socialiste de Ploërmel et validé par la municipalité de droite qui a pris les rênes de la ville en 2014 renforçait l’accusation : nous sommes toujours trahis par nos amis ; vous connaissez l’adage :  « ciel gardez moi de mes amis je m’occupe de mes ennemis »

L’intervention de votre association a été déterminante dans le jugement de l’instance administrative de Nantes.

C’est notre action commune et nous pouvons en être fière.

Nous allons maintenant choisir un avocat convaincu et d’expérience pour plaider notre cause en conseil d’état. C’est un bon combat et nous espérons que dans sa sagesse, le Conseil d’État reconnaitra notre bon droit.

 Si dans vos relations vous connaissez un avocat en Conseil d’État ? n’hésitez pas à nous transmettre ses coordonnées.

 

Cet avocat chevronné aura pour mission d’obtenir une décision de maintien de la statue.

La situation financière de l’association permettra de le rémunérer mais nous ne sommes pas très riches pour autant.

 

La municipalité de Ploërmel nous poursuivant de sa hargne parce-que nous avons révélé sa vraie nature, a intenté à l’association un procès au pénal en contrefaçon. Zurab Tsereteli m’avait en effet demandé en 2014 (en raison de la carence de la municipalité) de reproduire son œuvre sous forme de cartes postales, posters ou statuettes. Il m’avait reconfirmé qu’il abandonnait l’intégralité de ses droits à verser au bénéfice d’une association de jeunes chômeurs bretons. Malheureusement ignorant le droit de reproduction des œuvres, car c’est une spécialité très pointue, nous n’avions pas signifié à la municipalité par voie d’huissier cette décision. Il n’en demeure pas moins que notre bonne foi est entière et que la reproduction de l’œuvre aujourd’hui interrompue n’a donné lieu à aucun profit.En tout état de cause, il n’y aurait jamais eu un détournement de profits à des fins personnelles, notre trésorier Stéphane Jan,industriel bien connu et fervent catholique ainsi que le commissaire aux comptes peuvent en témoigner. De toute façon ce n’est pas le genre de la maison, ni chez Hervé de Charette ni chez moi-même.

Notre avocat du barreau de Lorient « Jacques Morin » a soulevé un vice de procédure car la délégation donnée par le conseil municipal au maire selon lui, ne lui permettait pas de décider lui-même sans l’accord du conseil municipal de faire appel; en principe la décision du tribunal de Rennes doit intervenir en janvier,

Nous vous tiendrons au courant bien évidemment de l’évolution de la situation.

A des fins pacifiques, nous avons proposé à la ville de Ploërmel d’arréter la reproduction de l’œuvre à la condition qu’elle l’assure elle même…. chose sans aucune réponse du maire de Ploërmel monsieur Le Diffon.

Pourtant de nombreuses familles, viennent à Ploërmel se recueillir devant la statue du saint pape et demandent à acheter des reproductions de l’œuvre.

Une commerçante installée à proximité de la statue avait commencé à vendre ces reproductions, vente interrompu après une visite d’huissier et des gendarmes. C’est un grand succès pour le maire Le Diffon qui a réussi à faire mettre la clé sous la porte à cette commerçante. La reproduction était assurée par un photographe de Ploërmel particulièrement talentueux à partir de photos prises par un ancien professeur du lycée la Mennais, photos magnifiques. La reproduction en résine consolidée était faite par une petite startup située à Camaret/mer « à cet effet il avait embauché des personnes en insertion professionnelle »

Celle en bronze  était faite par un artisan remarquable d’un dévouement total ancien chef de centre des sapeurs-pompiers de la Trinité Porhoet.

Ayant présidé pendant 20 ans la commission administrative des sapeurs-pompiers du Morbihan, j’ai eu l’honneur de lui remettre l’ordre national du mérite pour son magnifique travail effectué à titre bénévole comme tous les Sapeurs-pompiers volontaires.

Toutes ces mauvaises actions inspirées par la hargne et probablement par un anti cléricalisme primaire me peine beaucoup et me mettent en colère…

Il y a des saines colères!!

N’hésitez pas à nous faire part de vos sentiments pour affirmer votre détermination à continuer ce combat.

Colonel de réserve de parachutistes et commandeur de la légion d’honneur, croix de la valeur militaire avec 5 citations, malgré mes 85 ans je ne suis pas décidé à capituler !!!

Mais votre engagement, votre affection sont indispensables à l’association et son secrétaire général.

 

De toutes façons nous avons tous à l’esprit la phrase de saint Jean-Paul II que j’ai tenu à mettre sur le socle de la statue.

« N’ayez pas peur » 

 

 

Largement et par anticipation, l’association vous présente tous ses veux pour 2017.

 

Paul Anselin 

Secrétaire géneral de l'association

 

Photographie André Fortin

Que la lumière soit en 2017

 

La mairie attaque l'association 

la mairie de Ploermel attaque l'association en justice pour reproduction illégale de la statue...

Beaucoup de bruit pour rien et une nouvelle manoeuvre d'intimidation .

Merci de votre soutien, l'action continue

 

Chère Madame,  Cher Monsieur,

Bonne nouvelle de Noël : en regardant le journal de 13h du 15 décembre, vous avez peut-être appris par le talentueux et populaire Jean-Pierre Pernaut que l’instance d’appel administrative de Nantes avait cassé la décision du tribunal administratif de Rennes. Evidemment, c’est une grande victoire que nous avons obtenues tous ensembles, mais ce combat gagné ne veut pas dire que la guerre est gagnée. Nous pouvons faire confiance, si on peut dire, aux laïcards attardés de la Libre Pensée et aux quelques staliniens nostalgiques de Ploërmel pour aller plus loin, en Conseil d’Etat. Nous les suivrons bien entendu dans cette voie.

Un peu d’histoire : en 2006, la décision approuvée par le conseil municipal de Ploërmel sur ma proposition concernant l’érection de la statue avait été approuvée par la Préfecture. Vous avez entendu parler à l’époque de l’immense polémique qui m’avait amené à intervenir à la télévision chez Ruquier. Les procédures ont suivi leurs cours et un mémoire en défense a été préparé par l’ancienne municipalité de Gauche en début 2014. Ce mémoire renforçait en réalité l’accusation : je vous en rappelle la conclusion : « force est de constater que la délibération portant sur le don de l’œuvre ne respectait pas les règles de la laïcité ; la Ville de Ploërmel s’en remet pour savoir ce qu’elle doit faire au « tribunal administratif » ; ce mémoire en défense a malheureusement été validé dès son installation par l’actuelle municipalité »  de Droite et son Maire, Mr Le Diffon, sans que son opposition au conseil municipal en soit informée. Nous avons, en catastrophe, avec Hervé de Charette et Stéphane Jan, créé rapidement notre association et vous avez répondu en grand nombre en apportant vos dons généreux, ce dont nous vous remercions vivement. La puissance de l’action, grâce encore une fois au nombre d’hommes et de femmes qui se sont manifestés pour défendre la Statue, expression de nos valeurs chrétiennes, a obligé la Municipalité actuelle à faire un mémoire plus musclé et plus intelligent, ce que je reconnais volontiers : à tout pêcheur miséricorde ! Si l’on peut dire.

Nous avons été présents à l’audience de l’Instance d’Appel grâce à de très bons avocats, Maître de Beauregard, de Paris, et Maître Jacques Morin de Lorient, (St Cyrien, ancien officier de cavalerie parachutiste comme le signataire de cette lettre). Le combat n’est donc pas terminé. Comme je l’ai dit ci-dessus, si nécessaire, nous serons présents au Conseil d’Etat.

Il reste maintenant à la Municipalité, après avoir fait voter, ce que nous avons fait, le déclassement du terrain qui permet de vendre à un privé, à le faire. Même les plus laïcards ne peuvent rien contre une croix visible de la rue, érigée sur un terrain privé. Comme le Maire de Ploërmel ne semble pas porter notre association dans son cœur qu’il accuse « d’avoir déclenché une campagne contre la christianophobie », comme si cela mettait en péril l’unité nationale : il reste à le vendre à l’évêché, qui d’après mes informations serait maintenant intéressé, contrairement à ce qui avait été indiqué il y a quelques mois. Nous sommes prêts évidemment à prendre en charge le coût de cette vente et même à assurer l’entretien de la statue pendant plusieurs années pour le cas où la municipalité ne pourrait pas l’assumer, bien que le Père curé de Ploërmel, le jour de la canonisation de Jean-Paul II ait déclaré que ce bien faisait partie du patrimoine de la Ville de Ploërmel ; une très grande majorité de Ploërmelaises et de Ploërmelais le pensent aussi.

En ce qui nous concerne, nous affirmons que la Loi de 1905 prévoyait qu’elle devait être appliquée en tenant compte des circonstances locales et les circonstances locales en Bretagne sont évidentes : de nombreuses croix et calvaires ont été érigées après 1905 notamment des croix de mission et des croix sur les monuments aux morts de la Grande Guerre et de la Seconde Mondiale, notamment celle érigée à Plumelec dans le Morbihan à la mémoire des résistants et des Parachutistes morts pour la France, dans les combats de St Marcel, le Vercors Breton.

Il importe donc de rester mobilisés, si nous gagnons définitivement, nous verrons ensemble comment utiliser les fonds qui resteront disponibles. Peut-être pour défendre le patrimoine français : nous vous consulterons.

Au nom d’Hervé de Charette, notre Président, Stéphane Jan, notre trésorier, et au nom de toutes celles et ceux qui directement ou indirectement nous ont prêté leur concours dans cette action de défense face à une agression insupportable, encore une fois merci de votre participation financière et morale et à toutes et à tous, un Joyeux Noël qui sera encore plus heureux grâce à cette bonne nouvelle.

Faisons ensemble un vœu, expression de notre détermination de rester fidèles à nos valeurs, et forts de ce que nous a dit Jean-Paul II, N’ayez pas peur, que la sagesse et la tolérance l’emportent sur l’intolérance, mère de la violence.

Je vous prie de croire, Chère Madame, Cher Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs et les plus dévoués.

 

 

  Paul ANSELIN

Secrétaire général de l’association

           Ancien Maire de Ploërmel (1977-2008)

             Colonel de réserve de Parachutistes

             Ancien membre du Corps Préfectoral

             Commandeur de la Légion d’Honneur

                                                                                          Croix de la valeur militaire avec 5 citations

 

 

 

DU NOUVEAU MARDI 25 NOVEMBRE 

La Cour Administrative d’Appel de Nantes examinera mardi 24 novembre 2015 l’appel du jugement du tribunal administratif de Rennes qui demandait le retrait de la statue .

L’association de défense de la statue du Pape St Jean Paul 2 a choisi deux avocats pour assurer sa défense :

  • maître de BEAUREGARD, avocat à Paris
  • maître QUENTEL, avocat à Lorient.

Elle bénéficie aussi des conseils de maître Morin, avocat à Lorient.

Soutien à l'association

Voici un poème  de Claire GILET montrant son  soutien à l'association.

Ploërmel, le 2 novembre 2015

Point de situation

concernant les Dons

 

 

Les dons que vous faites à la statue ont un double but :

 

- financer les honoraires et les frais d’un avocat, éminent spécialiste en droit public, qui saura défendre notre association en appel voire en cassation s’il s’avérait nécessaire d’aller jusqu’au Conseil d’Etat.

En effet, si M. Le Diffon, maire actuel de Ploërmel (de droite), a bien choisi de faire appel du jugement, il a aussi choisi de reprendre le même cabinet d’avocat que son prédécesseur battu en 2014 (maire de gauche). Qui plus est, il a validé le mémoire en défense de ce cabinet qui s’apparente davantage à un mémoire en accusation dont je vous livre une phrase : « force est de constater que la délibération intervenue pour subventionner le monument était contraire aux principes et règles à la laïcité et qu’il en était de même de la délibération autorisant la signature de la convention passée avec l’auteur de l’œuvre » ??

Par ailleurs, il a déclaré dans le journal Ouest-France du 13 août dernier qu’il envisageait de supprimer la croix ce qui est interdit par la loi protégeant les œuvres d’art.

A ce jour, nous n’avons pas de date quant au passage du dossier en appel.

 

- se porter acquéreur du terrain sur lequel est érigée la statue ce qui nécessite pour le Maire d’engager une procédure de déclassement de la place Saint Jean Paul II du domaine public notamment, ce qu’il se refuse de faire à ce jour

Nous continuerons à vous tenir informés régulièrement sur l’avancée du sauvetage de notre statue.

 

 

 

 

                                                                                             Paul ANSELIN

Ploërmel. Paul Anselin dénonce les « talibans » français qui veulent détruire nos racines chrétiennes 

17/08/2015 – 07H00 Ploërmel (Breizh-info.com) – Paul Anselin ne décolère pas : dans le cadre de la défense de la statue du Pape Jean-Paul II à Ploërmel, ce dernier reproche à Patrick Le Diffon, maire de Ploërmel, ainsi qu’à son équipe, d’avoir validé le mémoire en défense préparé par l’ancienne municipalité socialiste, et d’avoir accepté les termes « qui sont une véritable capitulation » selon l’ancien maire de la ville.

Surtout, c’est le mémoire en défense préparé pour l’appel effectué par la mairie qui inquiète Paul Anselin : « Si le mémoire en défense préparé pour l’appel est de la même eau, il est évident que l’on ne peut que perdre.».

Mais c’est également le refus – jusqu’ici – de la mairie d’examiner la proposition de rachat du terrain par l’association de défense de la statue de Jean-Paul II afin de « supprimer le « délit » d’utilisation de l’espace public pour ériger la statue », qui hérisse l’ancien parachutiste. « C’est une deuxième trahison. Il ne faut pas se lier les mains avant d’aller plaider devant l’instance d’Appel de Nantes, sinon nous perdrons. C’est la raison pour laquelle nous choisirons un avocat, un vrai spécialiste du droit public pour que l’Association fasse de son côté un vrai mémoire de défense. Nous avons demandé la copie de l’accusé de réception de l’appel administratif et les arguments employés. Sans réponse : on est en vacances !»

L’association a en effet lancé une grande collecte afin de racheter l’emplacement sur lequel se trouve la statue du Pape Jean-Paul II ; elle propose également depuis peu des statuettes à l’effigie de celui qui fût grandement aimé des Bretons. Statuettes conçues et fabriquées en Bretagne.

Paul Anselin – qui achève de rédiger un ouvrage sur les Touaregs – annonce également des surprises à venir, et une rentrée offensive pour défendre la statue, mais pas que :  « Nous continuerons à dénoncer les « talibans » français qui veulent détruire nos racines chrétiennes, comme les propriétaires du nom l’ont fait en Afghanistan avec la destruction des statuts de Bouddha et au Mali avec celles des mausolées des « Saints Musulmans », protecteurs de la Ville de Tombouctou. »

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. .

En remerciement de votre soutien

 

  Vous êtes très nombreux à avoir soutenu financièrement notre association. La semaine prochaine, nous pourront procéder à l'expédition des premières reproductions à destination des généreux donateurs.

Ces reproductions ont été réalisées à la main en bretagne par la société emagein-3D basé à Camaret sur mer. 

Continuez à soutenir l'association et n'hésitez pas à en parler autour de vous.

 

Merci à tous.

 

 

 

 

Statue du Pape, Paul ANSELIN interpelle le maire de PLoërmel

 

22/05/2015 – 07H00 ‑ Ploërmel (Breizh-info.com) ‑ Paul Anselin – l’ancien maire de Ploërmel désormais leader du mouvement de protestation en faveur de la sauvegarde de la statue du Pape Jean-Paul II et secrétaire général de l’association dédiée – a adressé le 18 mai une lettre ouverte à Patrick Le Diffon , l’actuel édile de la ville.

Dans celle-ci M. Anselin demande des précisions concernant la position de la municipalité sur l’affaire de la statue de Jean-Paul II. « Je ne comprends pas très bien votre position » indique l’auteur du courrier, « vous avez été informé, je le suppose, dès la prise de votre fonction à la mairie, de l’instance en cours par votre directeur général des services. S’il ne l’a pas fait, cela s’appelle une faute professionnelle. En tout état de cause, vous l’avez été par le greffe du tribunal administratif qui vous a fait part de la date de l’audience. ».

Paul Anselin poursuit : « vous n’êtes pas sans savoir que vous aviez la possibilité de présenter un mémoire complémentaire à celui préparé sur instruction de madame La Marre[ancien maire de Ploërmel, Ndlr] et déjà présenté au TA, lequel mémoire confortait plutôt l’accusation qu’il ne présentait une véritable défense puisqu’il admettait que « la délibération intervenue pour subventionner le monument était contraire aux principes et règles relatifs à la laïcité et qu’il en était de même de la délibération autorisation la signature de la convention passée avec l’auteur de l’oeuvre » ce que je conteste avec de grands juristes».

Et l’ancien officier parachutiste de prévenir : « si vous avez volontairement omis de présenter ce mémoire complémentaire, vous en prenez la responsabilité mais cela a pour conséquence d’enlever déjà du poids à votre argumentation lorsque vous ne manquerez pas de faire appel.  En revanche, si vous n’en avez pas encore eu connaissance, cela me parait grave et quoiqu’il en soit, cette carence est un accord implicite dont vous êtes également responsable de la décision prise par le TA. »

M. Anselin demande donc « la tenue d’un conseil municipal en séance extraordinaire pour demander son avis, bien que cela ne soit pas obligatoire. Vous serez amené ainsi à expliquer votre position depuis que vous avez été élu maire. » Il demande également la communication du courrier du greffe du tribunal administratif avisant de l’audience ainsi que les différents courriers reçus concernant l’annulation de la décision du conseil général d’accorder une subvention pour le socle de la statue. En cas de refus, prévient-il, il saisira la Commission nationale d’accès aux documents administratifs (CADA).

Décidée à mener la bataille jusqu’au bout pour le maintien de la statue,  l’association présidée par Hervé De Charette – et dont Paul Anselin est secrétaire – a également prévu d’organiser rapidement (dès la fin de semaine prochaine) une collecte de fonds en vue de racheter la parcelle, la plaçant de facto hors d’atteinte de La Libre Pensée et autres ligues de vertus.

« Le combat pour sauver notre patrimoine et nos racines ne fait que commencer » nous a confié Paul Anselin, plus remonté que jamais, et prêt à se jeter corps et âme dans la bataille.

Crédit photo  : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

Ploërmel. 350 personnes manifestent pour le maintien de la statue de Jean-Paul II

 

 

 

16/05/2015 – 17H30 Ploërmel (Breizh-info.com) – C’est sous un soleil printanier que près de 350 personnes (selon la gendarmerie) se sont retrouvées à 15 heures place Jean-Paul II à Ploërmel pour protester contre la décision du tribunal administratif visant à supprimer la croix surplombant la statue du Pape Jean-Paul II.

 

Devant les manifestants – dont beaucoup étaient venus en famille avec leurs enfants – l’ancien maire de la ville, Paul Anselin, a annoncé la création d’une association et d’un site Internet dédié pour la sauvegarde de la statue du pape et plus largement pour la défense de la tradition chrétienne en Bretagne.

Au cours de son allocution, il a également demandé à l’actuel maire, Patrick Le Diffon, de prendre ses responsabilités, lui conseillant notamment de changer d’avocat – la plaidoirie de ce dernier devant le tribunal administratif ayant été jugée « désastreuse ».

Paul Anselin a également annoncé la mise en place d’une collecte de fonds en vue de privatiser la parcelle de terrain où est érigée la statue. Les donateurs pourront souscrire à partir de 1 euro.

Breizh-info.com

 

Comment nous joindre

Association de défense de la satue de saint jean paul II

14 rue du Clos Hazel - 56800 Ploërmel

contact@touchepasajeanpaul2.frTéléphone :

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre association 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association de défense de la statue de saint Jean-Paul II